vipgayporn.orgfilesmonsterclub.net

Le Groupe de la BID publie un rapport préliminaire mettant en évidence les actions à entreprendre pour faire face à la crise de la Covid-19

28 Oct, 2020

post thumbnail

Le Groupe de la Banque islamique de développement (BID) a publié un rapport préliminaire mettant en évidence les actions entreprises pour aider les pays membres à faire face à la crise déclenchée par la pandémie de la Covid-19.

Coordonné par le groupe de travail chargé d’étudier l’impact de la pandémie de la Covid-19 sur l’industrie de la finance islamique, le rapport est un document de travail publié dans le but d’obtenir des réactions pour améliorer son contenu et ses recommandations.

Suite à l’apparition de la pandémie de la Covid-19 et à son impact sur les pays membres de la BID, S.E. le Dr Bandar Hajjar, président du Groupe de la BID, a formé le groupe de travail pour évaluer les effets de la pandémie sur l’industrie de la finance islamique et présenter la réponse du Groupe de la BID pour soutenir les pays membres.

Le rapport est divisé en deux sections. La première section aborde la pandémie de la Covid-19 du point de vue de la finance islamique, en soulignant l’étendue de la résilience et de l’exposition du secteur de la finance islamique à la crise. La deuxième section détaille les principales mesures prises par le Groupe de la BID pour aider les pays membres à faire face à la crise de la Covid-19.

Le Dr Sami Al-Suwailem, directeur général par intérim de l’IRTI et président du groupe de travail, a commenté la situation : “Nous sommes ravis que ce projet de rapport de discussion soit maintenant prêt à recevoir les commentaires de nos parties prenantes. Nous espérons bénéficier des commentaires des parties prenantes et de nos pays membres pour aider l’industrie de la finance islamique à renforcer ses performances et à améliorer la contribution du Groupe de la BID au développement et à la prospérité de nos sociétés”.

Le rapport souligne que le Groupe de la BID a répondu à la crise de la Covid-19 par le biais du programme “Respond, Restore and Restart”, le programme de préparation et de réponse stratégique de 2,3 milliards de dollars US pour la Covid-19, qui vise à soutenir les efforts des pays membres pour lutter contre la pandémie et pour faire face aux effets négatifs sur leurs économies.

Le volet “Respond” propose des actions immédiates et rapides pour aider les pays à réagir et à atténuer les effets négatifs de la pandémie de la Covid-19. Le volet “Restauration” concerne les actions à moyen terme visant à renforcer les systèmes sanitaires et économiques afin de surmonter le pic de la pandémie. Le volet “Redémarrage” soutient les actions à long terme visant à relancer l’économie sur des bases solides et résistantes et à catalyser les investissements privés.

Une autre initiative de réponse est l’action conjointe immédiate des entités du secteur privé du Groupe de la BID par le biais de financements, de la facilitation du commerce et de la fourniture d’assurances.

Afin de financer globalement les dépenses liées à la Covid-19 en général, l’Institut islamique de recherche et de formation (IRTI) du Groupe de la BID a présenté une proposition de crypto-monnaie pour soutenir les objectifs de développement durable dans les pays membres.

Le rapport note que la réponse globale montre la capacité du Groupe de la BID à diriger la finance islamique par des activités planifiées et coordonnées dans les 57 pays membres.

En ce qui concerne l’industrie de la finance islamique, le rapport note que les principes de la finance islamique aident à prévenir les crises générées de manière endogène, comme la crise financière mondiale, et fournissent un solide filet de sécurité contre les cycles induits de manière exogène, comme la crise de la Covid-19. Toutefois, un éventail d’institutions fonctionnant bien est nécessaire, mais fait défaut à l’heure actuelle, pour traduire ces principes en un impact tangible dans le monde réel.

“L’industrie financière islamique, telle qu’elle se présente aujourd’hui, manque encore de nombreux éléments essentiels de ce spectre. La crise devrait être l’occasion de combler les lacunes et de renforcer la diversité du secteur”, ajoute le rapport.

Le rapport souligne également l’impact de la pandémie de la Covid-19 sur les organisations, les individus, les économies et les sociétés, ainsi que les défis auxquels sont confrontés le secteur privé et l’économie mondiale à la suite de la pandémie.

Il conclut qu’un “nouveau paradigme est nécessaire pour répondre aux crises répétées et à la stagnation de l’économie mondiale induite par la pandémie. En particulier, le partage institutionnalisé des risques peut aider l’économie mondiale à absorber les chocs avec résilience et à stimuler une demande stagnante”.

Le rapport complet peut être téléchargé sur les sites de la BID et de l’IRTI. (IsDB website et IRTI website)

Nous vous invitons à nous faire part de vos commentaires par e-mail à l’adresse [email protected] ou par l’intermédiaire de l’onglet “Reviews” sur la page web du rapport sur le site de l’IRTI. (web page of the report on IRTI website)

S’inscrire à notre bulletin d'information

Open Modal